Le standard TICA

Tête

Forme : large, longue, cunéiforme aux contours arrondis. Nez : large, assez long, parfois légèrement bombé à son extrémité. Profil : légère courbure concave. Museau : carré, important, menton large, ferme devant tomber en ligne avec le bout du nez, mâchoires puissantes. Front : légèrement bombé. Pommettes : hautes, proéminentes, avec une nette démarcation en dessous.

Oreilles

Forme : larges à la base, modérément pointées. Placement : plantées haut sur la tête sans être serrées, légèrement inclinées vers l'extérieur, l'espace entre les deux oreilles doit être supérieur à la largeur de la base de l'une d'entre elles. Taille : grandes et longues. Fourrure intérieure : dense et longue, s'étire horizontalement vers l'extérieur de l'oreille. Plumet : touffes de poils lisses et longs, placés en bout de l'oreille, le "must" dans la recherche de la perfection et du détail.

Yeux

Forme : très légèrement ovales, apparaissent ronds, grands, expressifs. Placement : légèrement espacés. Ouverture : légèrement oblique. Couleur : tous les tons de vert et/ou or, bleus, et impairs pour les blancs. Il n'y a aucune relation entre la couleur des yeux et celle de la fourrure.

Cou

De longueur moyenne, légèrement arqué, puissamment arqué.

Pattes

Longueur : moyenne, formant un rectangle avec le corps. Ossature : substantielle. Musculature : puissante.

Pieds

Forme : ronde. Taille : grands, gros, doigts épais donnant un excellent appui. Touffes de poils longs et épais entre les doigts. Doigts : cinq à l'avant, quatre à l'arrière.

Robe

Longueur : longue, inégale, plus courte sur les épaules, s'allongent vers les flancs et le dos, épaisse au niveau du ventre, des culottes et de la collerette. Texture : souple, soyeuse, jamais laineuse ni cotonneuse, devant présenter toutefois un léger sous-poil.

Couleurs

Toutes les couleurs sont admises à l'exception de : chocolat, lilas et colour point. Les tabby et tabby et blanc sont les plus appréciés.

Queue

Forme : ronde. Taille : très longue, souple, mobile, doit être aussi longue que le corps ou arriver aux épaules. Fourrure : longue, souple en toutes saisons.

 

Remarque sur le type

Le standard d’une race est une sorte de photographie « idéale » décrite avec des mots. Ces mots peuvent être interprétés différemment par diverses personnes, quelles soient juges, éleveurs, ou même particuliers.  Le succès d’une race s’accompagne souvent de phénomènes de modes.  Le Maine Coon est devenu très populaire en quelques années, aussi bien dans son pays d’origine qu’en Europe, que ce soit sur les podiums ou dans les familles, et son apparence a beaucoup changé au cours des dernières décennies.

 

Deux types de Maine Coon cohabitent 

 

Le type « ancien » avec un museau court et carré, des oreilles modérées, une tête plutôt ronde (très différente de celle du Norvégien) et une belle ossature.

Le type « moderne », plus récent, avec un nez allongé, des oreilles très hautes et un corps plutôt long.

Il appartient à chacun de choisir le type qui lui convient car il existe aussi de nombreuses variations dans les deux types.

 

Grand mais pas gigantesque !!!

 

Contrairement aux idées reçues et à une mode récente, le Maine Coon n’est pas un chat « gigantesque ». Certes, c’est un grand chat, tout comme ses cousins le chat des Forêts Norvégiennes et le Sibérien ou même le Ragdoll, sans oublier de nombreux chats de race et de gouttière castrés, mais en aucun cas la taille ne doit prévaloir sur le type ou la conformation au standard. Contrairement aux standards des chiens de race, rien dans la description du Maine Coon « idéal » n’indique une taille ou un poids idéal.  Une femelle Maine Coon pèse en moyenne entre 3,6 kg et 5,4 kg et un mâle (non castré) pèse généralement entre 5,4 kg et 8,2 kg.  L’idée que les mâles devraient peser entre 12 et 15 kg est une conception erronée de la race comme si « plus grand » signifiait « plus beau ».

Le Maine Coon est un géant, non par la taille mais par son cœur et par son esprit !!!